Rdc Goma Csmu Keshero Hospitalisation Palu 7058

PADISS 2 : Renforcer la résilience du système de santé dans la province du Nord-Kivu

PADISS 2 est le suivi de notre projet PADISS (Projet d’Appui au Développement Intégré du Système de Santé), qui vise à renforcer la résilience du système de santé dans la province du Nord-Kivu dans un contexte de progression vers la CSU (Couverture de Santé Universelle), tout en y poursuivant l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des soins développés par le projet PADISS.

Contexte 

Les changements auxquels doivent faire face le système de santé du Nord-Kivu et ses acteurs sont nombreux. Ils surviennent ponctuellement et régulièrement comme c’est le cas pour les épidémies ou les catastrophes naturelles. Ils arrivent plus lentement mais irrémédiablement comme le changement climatique, les évolutions démographiques ou encore, l’urbanisation.

L’amélioration de la qualité d’un système de santé doit prendre en compte ces changements et veiller au renforcement des capacités de résilience du système, le rendant ainsi capable d’absorber les chocs internes et externes tout en préservant son identité et un bon fonctionnement.

Objectifs

Centré sur la résilience du système, les objectifs se déclinent en 4 focus :

  1. Renforcer la résilience institutionnelle : la DPS dispose de l’organisation, des compétences et des moyens nécessaires pour coordonner les actions et mobiliser les ressources nécessaires à la mise en place d’un système de santé provincial fonctionnel, de qualité et résiliant
  2. Renforcer la résilience du cadre de soins : le cadre de travail du système de santé est amélioré au niveau des 9 zones de santé soutenues par le PRODS dans la construction, la réhabilitation, l’équipement de structures sanitaires et la fourniture d’intrants essentiels
  3. Renforcer la résilience individuelle et collective du personnel : les personnels de santé ont acquis de nouvelles compétences techniques et non techniques leur permettant une recherche permanente de la qualité et une plus grande résilience individuelle et collective en articulant leur travail autour d’une approche pluridisciplinaire et humaniste des soins, centrée sur la personne
  4. Renforcer la résilience communautaire : la participation des populations à l’organisation du système de santé est renforcée et reconnue. L’introduction du concept de « patient·e-partenaire » renforce la qualité de la prise en charge et la résilience du système de santé

En outre, l’expérience et le savoir-faire accumulés par les différentes parties prenantes du projet sont capitalisés et diffusés dans la province du Nord-Kivu.

Bénéficiaires directs

  • Les 75 cadres de la DPS et son antenne, qui bénéficient des ressources et d’un encadrement technique soutenant, nécessaires pour mener à bien leurs missions
  • Les 45 membres des équipes cadres de 9 zones de santé sous appui PRODS, qui bénéficient d’un accompagnement régulier par des cadres de la DPS, les cliniciens de l’hôpital provincial et ULB-Coopération
  • Les prestataires des hôpitaux, des centres de santé, y compris médicalisés, qui bénéficient d’une réhabilitation des infrastructures, des équipements
  • Les prestataires des hôpitaux et centres de santé qui sont bénéficiaires des médicaments et intrants, y compris les intrants nutritionnels ainsi que de la stratégie de lutte contre la malnutrition
  • Les populations des zones de santé de Goma directement mobilisées dans le cadre des actions communautaires ainsi que les leaders communautaires des zones PRODS
  • Les 25.000 enfants potentiellement atteints de malnutrition aigüe sévère, dans les zones de santé sous appui PRODS qui sont directement pris en charge par le projet

Localisation

Impacts attendus

Amélioration de la qualité et de l’accessibilité des soins et renforcement de la résilience du système de santé, en veillant à ce que :

  • L’offre disponible soit organisée de manière rationnelle
  • Les soins de santé dans les hôpitaux et les centres de santé soient conformes aux critères de qualité et de gestion requis pour pouvoir être éligibles au subventionnement (via le Fonds d’Achat de Services de Santé du Nord-Kivu (FASS))
  • Le personnel travaille dans des conditions de travail améliorées
  • La population joue une rôle effectif et positif dans l’organisation de son système de santé

L’ensemble des actions menées s’inscrit dans une démarche d’accréditation et dans la perspective de la couverture santé universelle au Nord-Kivu, deux aspects indispensables pour consolider et amplifier les dispositifs construits.

Partenaires opérationnels

La DPS NK (Division provinciale de la santé du Nord-Kivu), structure décentralisée du Ministère de la Santé Publique de la RDCongo.

Les ZS (zones de santé) de Goma, Karisimbi, Rutshuru, Masereka, Kyondo, Vuhovi, Biena, Musienene, Manguredjipa et les structures de soins desdites ZS (Hôpital Provincial du Nord-Kivu, hôpitaux généraux de référence, centres de santé et centres de santé médicalisés urbains).

Le projet collabore également avec l’ensemble des structures actives dans le système de soins de la province.

Partenaire financier

Le projet est financé par l’Union européenne (UE). Il s’inscrit dans le Programme de renforcement de l’offre et développement de l’accès aux soins de santé (PRO-DS) financé par l’UE dans le cadre du 11e Fonds Européen de Développement (FED).

Logo Ue + Clause Non Resp

Durée

24 mois : 01.2022 – 12.2023

Budget

4.400.000 €

Suivi de l’évolution

Feuillet PADISS 2 : Situation juin 2022

Personnes de contact : Jean-Bosco KAHINDO et Charlotte VAN ROY

En quelques images