Notre identité universitaire s’induit de notre vision, de nos missions, de nos valeurs. Elle se construit au regard des projets que nous mettons en œuvre, de notre approche, nos méthodologies, nos priorités. C’est notre proximité multiforme avec l’Université libre de Bruxelles qui renforce au quotidien cette identité. Les échanges au sujet de nos projets avec le personnel académique et de recherche, la présence forte de l’université au sein de notre conseil d’administration, notre présence sur le campus à Bruxelles, ou encore l’accueil régulier de stagiaires au siège ou sur un des terrains d’activités au Burkina Faso, en RD Congo ou au Sénégal, sont autant de manières de faire vivre notre ONG universitaire.

Cette spécificité d’ONG universitaire constitue le socle commun que nous partageons avec les ONG Louvain Coopération, Eclosio et la FUCID au sein du consortium Uni4Coop.

La plus-value universitaire s’exprime au travers de quatre caractéristiques :

  • ULB-Coopération est « ancrée » dans son université, c’est-à-dire présente sur le campus, en collaboration régulière avec les différents acteurs de l’ULB.
  • « Érudite », c’est-à-dire entreprendre des actions sur des bases objectivées scientifiquement, planifier ses actions dans un enchaînement logique, associer la recherche aux actions de terrain, faire appel à des experts, collaborer à l’écriture de publications…
  • « Intermédiaire », c’est-à-dire faciliter et entretenir les liens entre les acteurs académiques et ceux de la société civile, faire profiter les scientifiques des expertises des populations/acteurs locaux, et inversement.
  • « Innovante », c’est-à-dire à l’initiative de recherches-actions, favoriser une approche interdisciplinaire, générer de nouvelles connaissances, offrir une perspective créatrice. De manière transversale, c’est la gestion des savoirs qui est au cœur de notre identité universitaire, et c’est sur cette question que nous travaillons, pour construire des propositions de pratiques utiles et efficaces.

Concrètement, nos projets en santé sont un terreau fertile de recherches et de recherche-action qui alimentent la création de savoirs utiles. Qu’il s’agisse de la réflexion sur une offre plus adaptée de soins en milieu d’urbanisation forte, ou du chemin vers la mise en place d’une couverture sanitaire universelle, les collaborateurs·trices d’ULB-Coopération se mobilisent pour réfléchir et produire des éléments permettant d’améliorer les conditions de vie des populations. En agroenvironnement, les stagiaires, mémorant·es, doctorant·es, bénéficient d’un accès à des terrains sources de multiples expérimentations en agronomie, environnement durable, sociologie… Au Burkina, un partenariat autour d’un projet de recherche universitaire s’atèle à des questions de gestions des aires protégées en équilibrant les besoins parfois divergents des parties en présence. Les questions liées au suivi et à l’évaluation des projets de coopération, les manières d’aborder et d’inciter le changement à des échelles sociétales constituent également des axes de formation et de réflexion active.

De manière transversale, la question de la gestion des savoirs est au cœur de l’identité universitaire, afin de construire des propositions pratiques et efficaces dans le chemin vers des sociétés respectueuses des droits fondamentaux et des relations internationales équitables.

Serge N     Dorian sur le terrain     Éducation & Citoyenneté

L’ONG universitaire agit avec ses partenaires

Notre ONG s’inscrit dans un réseau de partenaires dense au bénéfice des populations du Burkina Faso, de la RD Congo et du Sénégal.

Ensemble, il s’agit de permettre :

  • Une réflexion critique sur les politiques de développement et de coopération au développement ;
  • L’analyse critique de chaque intervention ;
  • La coréalisation de recherches-action, appliquées ou plus fondamentales basées sur l’expérience et les besoins des parties prenantes et des bénéficiaires ;
  • L’élaboration et la diffusion de nouvelles technologies et méthodologies scientifiques et opérationnelles ;
  • L’organisation d’une veille scientifique.

La co-création de solutions est au cœur de notre mission. Et si le principe est pour beaucoup une évidence, son applicabilité pose cependant quelques défis. Comment aborder une problématique multidimensionnelle ensemble ? Quelle approche, quels outils utiliser ? Comment bien tirer des leçons de nos expériences antérieures respectives ? Où chercher l’information utile ? Comment tirer parti des savoirs sous toutes leurs formes ? Comment susciter la créativité en vue d’innovations adaptées à chaque contexte ? Et surtout, comment les évaluer en prenant en compte les positionnements de chacun·e ?

étudiants sur le terrain