Img 1421

Gestion durable des écosystèmes de mangroves

Agissant en complémentarité sur la préservation des mangroves, la résilience socio-écologique et l’amélioration du bien-être des populations locales, ULB-Coopération, dans le cadre du consortium Uni4Coop, contribue à l’amélioration de la gouvernance en faveur des mangroves, à la sensibilisation, ainsi qu’à l’acquisition et au partage des connaissances et des compétences de ces espaces naturels.

Contexte

D’après la FAO, l’Afrique a perdu près de 500.000 hectares de ses mangroves au cours des 25 dernières années. Or, les zones de mangroves représentent une richesse biologique fondamentale et un rôle majeur pour l’économie compte tenu des ressources qu’elles procurent aux populations. Cette richesse décline sous l’action combinée de facteurs naturels, du changement climatique et de l’action humaine.
Les facteurs de dégradation sont, entre autres : le changement climatique (érosion côtière, modification du degré de la salinité, sécheresses), la surexploitation des ressources ligneuses (charbon de bois, bois de construction) et halieutiques (crustacés et coquillages, poissons, …), les activités hydro-agricoles (rizières), les activités touristiques agressives, le manque d’initiatives locales de protection, de conservation et de restauration des mangroves.
La dégradation de ces espaces engendre des besoins fondamentaux des populations qui ne sont plus remplis : l’alimentation est impactée, tout comme les sources de revenus qui se voient fortement altérées, par exemple les revenus de la pêche et de la collecte de plantes pour utilisation dans la pharmacopée). Ce sont les groupes les plus pauvres et les plus vulnérables qui ont tendance à être les plus dépendants de ce type d’activités (« services écosystémiques »).

Description

Le projet, en collaboration avec les ONG membres d’Uni4Coop, se déploie au Sénégal, en Guinée, au Bénin et à Madagascar, chaque zone présentant des spécificités prises en compte dans nos approches. Il se base sur un précédent projet commun, Expertise Universitaire Mangroves (EU-M, mangroves.network) mis en œuvre en 2018-19. Les résultats bénéficieront à d’autres zones de mangroves, en particulier en Afrique de l’Ouest, grâce au Réseau d’Aires Marine Protégées d’Afrique de l’Ouest-RAMPAO, au Collectif 5 deltas (Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie et Sénégal) et au Collectif des deltas du Golfe du Bénin (Bénin, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria et Togo).

Personne de contact : Thierry DE COSTER  

En quelques images