Img E5730

Contexte

En République démocratique du Congo comme dans de nombreux pays du monde, la relation des êtres humains avec leur environnement pose de multiples questions. Si le dérèglement climatique et la question des énergies sont au centre de l’attention en Europe, d’autres facettes de cette thématique sont vécues par la population congolaise.

Il en est ainsi de l’indispensable équilibre à trouver entre la préservation des aires protégées et la satisfaction des besoins fondamentaux des communautés qui vivent aux alentours : comment assurer les missions de conservation de la biosphère tout en garantissant l’accès à la nourriture, au bois, et à des sources de potentiels revenus, dans des zones rurales où les opportunités économiques sont extrêmement limitées ?

Pour diminuer la pression sur les ressources naturelles tout en développant des alternatives viables avec les communautés, ULB-Coopération a mis en place une approche systémique de gestion intégrée des territoires avec ses partenaires.

Localisation

En République démocratique du Congo, les projets d’ULB-Coopération en Gestion intégrée des territoires se concentrent majoritairement autour de 2 Aires Protégées (AP) : la Réserve de Biosphère de Luki (RBL) et le Parc Marin des Mangroves (PMM).

Un appui au Parc National des Virunga (PNV) est aussi planifié, mais celui-ci n’a pas pu encore commencer, du fait de la situation sécuritaire au Nord-Kivu.

 

Objectifs

Les populations locales subviennent à leurs besoins socio-économiques de base en développant des activités économiques pérennes et en gérant les écosystèmes et agroécosystèmes durablement et de manière inclusive.

 

Activités

Le programme se concentre sur trois volets d’intervention : le développement de filières agricoles, la conservation et restauration de l’environnement, ainsi que la gestion inclusive des savoirs.

Développement de filières agricoles

Pour soutenir la création d’activités génératrices de revenus, nous accompagnons le développement de filières agricoles :

  • Appui aux techniques de production agroécologiques
  • Appui à l’extraction et à la transformation des produits apicoles et maraîchers
  • Renforcement des associations d’apiculteur·trices et de producteur·trices
  • Mise en place de relations commerciales équitables et d’agriculture contractuelle
  • Lancement de concours d’innovations pour soutenir la création de micro et petites entreprises chez les jeunes et les femmes

Environnement

L’axe environnemental se concentre sur la conservation et la restauration de la biodiversité et des ressources naturelles des AP et des agroécosystèmes :

  • Soutien au développement du Jardin Botanique Mellifère de Luki
  • Appui à la foresterie communautaire
  • Reboisement de palétuviers dans les mangroves

 

 

  • Appui technique pour l’accès au marché volontaire de compensation carbone
  • Appui technique sur l’utilisation des Systèmes d’Information Géographique

Gestion Inclusive des savoirs

Finalement, en tant qu’ONG universitaire, une partie importante de nos activités concerne la production et la gestion des savoirs :

  • Tenue de diagnostics, d’études et de recherches grâce aux mémoires, doctorats ou études internes
  • Mise en place d’un Comité Scientifique impliquant les acteurs·trices de terrain ainsi que des institutions de recherche nationale, régionale et internationale pour assurer de l’intérêt et de l’adéquation des thématiques de recherche proposées avec les besoins réels des communautés locales et des gestionnaires des AP et pour garantir la contribution des recherches à l’amélioration des conditions de vie des communautés locales

Partenaires financiers

Logo DGD

Ville bxl

Budget & durée

1.898.961 €

Janvier 2022 – décembre 2026

Personnes de contact : Ernest MUANDA et Florian DELESPESSE

En quelques images