Maman au CS Bandulu

PADISS 3 : pérenniser la résilience du système de santé dans la province du Nord-Kivu

Logo Padiss3

PADISS 3 est la 3e phase de notre projet PADISS (Projet d’Appui au Développement Intégré du Système de Santé), qui vise à renforcer le système de santé dans la province du Nord-Kivu dans un contexte de progression vers la CSU (Couverture de Santé Universelle), tout en y poursuivant l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité des soins développés par les projets PADISS.

Partenaires financiers

Le projet est financé par l’Union européenne (UE) à travers le NDICI (Neighbourhood, Development and International Cooperation instrument).

Logo Ue + Clause Non Resp

Le projet bénéficie également d’un cofinancement de l’AFD :

Logo AFD

Contexte 

Les changements auxquels doivent faire face le système de santé du Nord-Kivu et ses acteurs sont nombreux. Ils surviennent ponctuellement et régulièrement comme c’est le cas pour les épidémies ou les catastrophes naturelles. Ils arrivent plus lentement mais irrémédiablement comme le changement climatique, les évolutions démographiques ou encore, l’urbanisation.

L’amélioration de la qualité d’un système de santé doit prendre en compte ces changements et veiller au renforcement des capacités de résilience du système, le rendant ainsi capable d’absorber les chocs internes et externes tout en préservant son identité et un bon fonctionnement.

Objectifs

Centré sur l’amélioration de la santé et du bien-être de la population et le renforcement de l’éducation, le projet PADISS 3 poursuit un double objectif :

  1. Pérenniser l’accessibilité à des soins de qualité et appuyer l’action du ministère de la santé et secteurs connexes, pour la fourniture de ces soins à un prix accessible.
  2. Renforcer l’enregistrement des naissances et l’accessibilité des documents d’état civil aux familles.

Impacts attendus

Poursuivant la dynamique initiée par les projets précédents, PADISS 3 s’inscrit pleinement dans la stratégie d’implantation d’une couverture santé universelle en RDCongo et vise à atteindre les objectifs suivants :

  • L’accès aux soins de santé de qualité est amélioré dans les zones de santé bénéficiaires.
  • La prise en charge de la malnutrition aigüe sévère est effective dans les formations sanitaires.
  • Les piliers du système de santé sont renforcés, notamment en matière d’approvisionnement en médicaments, en matière de capacités des ressources humaines, et en matière de gestion des structures de santé, pour une plus grande résilience, particulièrement en cas d’épidémie.
  • Le pilotage du système de santé et les capacités institutionnelles du ministère de la santé sont renforcés dans les structures décentralisées provinciales.
  • L’enregistrement des naissances est effectif et systématique dans les formations sanitaires intégrées et la possession des documents d’état civil est améliorée pour les enfants des 9 zones de santé de l’action.

Les actions menées dans ce cadre contribueront à l’intégration des services de santé essentiels de qualité selon les critères définis par les autorités provinciales.

Bénéficiaires directs

  • Les prestataires des hôpitaux de Manguredjipa, Vuhovi et Musienene  bénéficieront d’un meilleur cadre de travail grâce à la réhabilitation des infrastructures et l’apport d’équipements.
  • Les prestataires de l’ensemble des hôpitaux soutenus par le NDICI bénéficieront d’un appui technique pour l’élaboration des plans de gestion semestriels.
  • Les prestataires des centres médicalisés urbains (CSMU) déjà existants continueront d’être accompagnés.
  • Les prestataires de la province auront accès aux dispositifs pédagogiques proposés par le Centre de formation du Nord-Kivu.
  • Les patient·es présentant une maladie grave et aiguë parmi les 900.000 habitants de la ville de Goma bénéficieront de la mise en place d’un Service d’Aide Médical Urgent (SAMU).
  • Les 25.000 enfants, femmes enceintes et femmes allaitantes potentiellement atteints de malnutrition aigüe sévère ou modérée, dans les zones de santé sous appui NDICI seront directement pris en charge par le projet.
  • Les leaders communautaires et les populations de zones de santé de Goma et Karisimbi seront directement mobilisés dans le cadre des actions communautaires.
  • Les 75 cadres de la Division provinciale de la santé et son antenne bénéficieront des ressources et d’un encadrement technique soutenant, nécessaires pour mener à bien leurs missions.
  • Les 45 membres des équipes cadres de 9 zones de santé sous appui NDICI bénéficieront d’un accompagnement régulier par des cadres de la DPS, les cliniciens de l’hôpital provincial et ULB-Coopération.

Localisation

Partenaires opérationnels

La DPS NK (Division provinciale de la santé du Nord-Kivu), structure décentralisée du Ministère de la Santé Publique de la RDCongo.

Les ZS (zones de santé) de Goma, Karisimbi, Rutshuru, Masereka, Kyondo, Vuhovi, Biena, Musienene, Manguredjipa et les structures de soins desdites ZS (Hôpital Provincial du Nord-Kivu, hôpitaux généraux de référence, centres de santé et centres de santé médicalisés urbains).

Le projet collabore également avec l’ensemble des structures actives dans le système de soins de la province.

Budget

2.950.000 €

Durée

18 mois : 01.2024 – 06.2025

Personnes de contact : Jean-Bosco KAHINDO et Charlotte VAN ROY

En quelques images