Ambulance Hpnk+

Appui au développement de l’Hôpital Provincial du Nord-Kivu (HPNK+)

Contexte

Le projet d’appui à l’Hôpital Provincial de Goma a débuté en 2017 au travers du projet d’Appui au Développement du Système de Santé du Nord-Kivu (PADISS) financé par L’UE. L’idée est de remettre l’Hôpital Provincial à niveau comprenant un plateau technique de qualité et une offre variée, non disponible dans les hôpitaux généraux de référence. Un effort a été mené afin d’améliorer la gouvernance de l’hôpital. De plus, la tarification forfaitaire et le développement d’un tiers payant ont rendu les services accessibles à la population. Ces interventions ont eu comme effet de faire passer le taux d’occupation des lits de 30% à 100%.

Parmi les dernières actions réalisées, nous pouvons mettre en évidence l’installation d’ un dossier médical informatisé du patient qui centralise les informations du traitement de données et l’ambulance médicalisée, arrivée en août 2021. Celle-ci sera opérationnelle en octobre, après que les urgentistes aient été formés à son utilisation.

Le projet HPNK+

Au lendemain d’un premier semestre 2021 de tous les excès (COVID 19, éruption volcanique et état de siège dans la province du Nord-Kivu), qui a contribué à une prise de conscience de l’importance d’un hôpital de référence secondaire stable et de qualité, le projet de réhabilitation de l’hôpital Provincial du Nord-Kivu (HPNK+)  a été lancé en juin 2021. Ce nouveau projet de 48 mois, financé par l’UE, s’inscrit dans la continuité du projet PADISS, afin de renforcer l’offre de soins de l’hôpital provincial tant au niveau architectural que dans l’équipement. En effet, les services actuels d’urgence, de maternité, pédiatrie et la chirurgie sont bien trop petits et ne disposent pas d’assez de lits pour un Hôpital Provincial couvrant une population de plus de 8 millions d’habitants.

Objectifs

Construire et équiper de nouveaux services afin d’avoir des structures d’excellence : les urgences, un pôle mère-enfant, un nouveau bloc opératoire, tout en continuant à assurer les soins aux malades durant les importants travaux de réhabilitation.

Actions

  • Réaliser des études techniques préliminaires, notamment des études géo-sismiques afin de garantir une stabilité de l’hôpital en cas d’éruption volcanique, tremblement de terre et études techniques en ce qui concerne l’électricité et l’eau.
  • Construire et équiper de nouveaux pavillons pour les urgences, ensuite le pôle mère-enfant et finalement le plateau technique du bloc opératoire, de la stérilisation et du laboratoire.

Impacts

Le service de santé de première ligne s’appuie sur l’Hôpital provincial pour le référencement fonctionnel des patient·e·s

Le personnel de santé de première ligne bénéficie d’accompagnement clinique des médecins spécialistes de l’HPNK

Financement

Logo Ue + Clause Non Resp

 

 

Budget

8 millions d’euros