ULB, première "Université hospitalière" de Wallonie-Bruxelles

l’ULB est le premier établissement en Fédération Wallonie-Bruxelles à se déclarer hospitalier !

Par crainte et méconnaissance, une partie de la société perçoit les migrant.e.s comme des menaces, et certaines réponses politiques choisissent d’ériger des murs plutôt que des ponts. Cependant, une autre partie de notre société est riche de citoyens qui s’engagent de manière solidaire pour un accueil digne et déclenchent une vague d'humanité et de solidarité. L’université n’est pas étanche à ce qui se passe dans la société, et le service à cette société est même l’une de ses trois missions fondamentales. Elle peut et doit jouer un rôle majeur dans l’accueil et l’intégration des personnes migrantes.

L’Université libre de Bruxelles a déjà mis en place des mesures pour l’accueil des réfugié·e·s. Les étudiant·e·s se sont mobilisé·e·s pour apporter leur support aux migrant·e·s. A chaque échelon, nous pouvons faire la différence et permettre aux personnes migrantes d’être mieux accueillies, aux personnes sans-papiers de ne pas vivre dans la peur et aux demandeurs·ses d’asile d’être soutenu·e·s dans leurs démarches.

Dans ce contexte et conscients de trouver des personnes prêtes à nous écouter au sein de notre université, ULB-coopération a mené une large campagne de sensibilisation et d’interpellation à l’adresse de l'ULB. Cette démarche s’inscrit dans la campagne “Rendons notre université hospitalière” lancée par la coalition sur la Justice Migratoire qui rassemble la FEF, le CNCD-11.11.11, et les ONG universitaires d'Uni4Coop (ULB-Coopération, AGD, FUCID, Louvain Coopération), Amnesty International Belgique Francophone ainsi que les syndicats et de nombreuses organisations.

Nous avons proposé à l’ULB, et à tout membre de la communauté universitaire, d’agir en posant des gestes concrets afin de pouvoir ainsi se déclarer “Université hospitalière”. Ces gestes peuvent être divisés en plusieurs volets:

  • le soutien à la participation des migrant·e·s pendant leur parcours académique
  • la sensibilisation de la communauté
  • l’action en tant qu’acteur dans la société et une activité de plaidoyer auprès de la Fédération Wallonie Bruxelles et de l’ARES.

Nous sommes conscients que l’ULB est une université multiculturelle qui accueille plus d’un tiers d’étudiant·e·s et de chercheur·e·s étranger·e·s. L'engagement et la solidarité sont des valeurs essentielles à l’ULB, notre université a déjà mis en place une politique active au service des réfugié·e·s. A travers cette campagne ULB-coopération, le BEA, l’ACE et l’AIC demandent à l’ULB qu’elle se mobilise encore et toujours plus en menant une politique active, notamment au service des réfugié·e·s., mais aussi au service des personnes sanspapiers et des demandeurs·ses d’asile.

Concrètement ?

Concrètement une “Université hospitalière” est une université qui s’engage, par le biais d’une motion, dans l’accueil des personnes migrantes au sens large et en particulier des demandeurs·ses d’asile, réfugié·e·s, étudiant·es dans le cadre d’un programme de coopération et personnes sans-papiers. Pendant les derniers mois un important travail a été réalisé afin de partager la campagne avec un nombre le plus élevé possible de membres de la communauté universitaire. Plusieurs rencontres ont été organisées afin de travailler sur le texte de la motion “ULB hospitalière”.

Environ 190 personnes nous ont soutenus en signant notre pétition et environ 150 personnes étaient présentes à notre mobilisation du premier mars et on n’était pas les seuls, un campus sur deux en Fédération Wallonie-Bruxelles s'est mobilisé pour demander que son université, sa haute école, son ESA prenne des engagements en faveur de l’hospitalité. La motion a été présentée le 16 mars au Conseil Académique et le le 17 avril au Conseil d’Administration. Ce travail a porté ses fruits!

Nous avons le grand plaisir de partager avec vous la bonne nouvelle, l’ULB est le premier établissement en Fédération Wallonie-Bruxelles à se déclarer hospitalier ! Mais ce n’est pas fini, afin que les engagements pris par l’ULB se concrétisent nous avons besoin de l’aide de chacun d’entre vous, parce que tous, nous pouvons réfléchir et contribuer à ce que l’ULB continue d'être un lieu d’humanité et de partage en solidarité avec les personnes migrantes.

Margherita Via, Stagiaire ULB-Coopération

Faites un don

Actualités