Fin d'année fructueuse du projet d'appui au développement du système de santé du Nord-Kivu

Trois missions ont soutenu les équipes de nos projets en santé au cours du dernier trimestre 2017 à Goma.

La première avait pour but d'analyser les options de réhabilitation de l’hôpital provincial du Nord-Kivi (Goma, RDCongo), une deuxième a permis de concrétiser les thématiques de la qualité et sécurité des soins, et la dernière a assuré la formation d'enquêteurs qui iront récolter des données qualitatives quant aux itinéraires thérapeutiques des patients dans la ville de Goma.

Qualité et sécurité des soins dans le cadre du projet en santé PADISS

Qualité et sécurité des soins ont été abordées par le biais de quatre ateliers thématiques à Goma, en présence de représentants du système de santé congolais et de membres de l’hôpital Erasme (Bruxelles). Sur base d’un inventaire des dispositifs existants (atelier 1), et en intégrant le vécu des patients (atelier 2), une analyse des risques a été menée lors d’une visite de l’hôpital de Goma (atelier 3). L’ensemble a permis la rédaction commune d’une « Note stratégique qualité pour les hôpitaux du Nord Kivu », référentiel qui guidera l’ensemble des futures missions des médecins et autre personnel médical d’Erasme (atelier 4).

Préparation de la réhabilitation de l’hôpital provincial du Nord-Kivu

Grâce à la collaboration avec la Faculté d’architecture La Cambre Horta de l’ULB, le projet PADISS (Projet d’appui au développement intégré du système de santé du Nord-Kivu, RDCongo) a bénéficié d’une mission interdisciplinaire visant à évaluer les meilleures options pour la réhabilitation de l’hôpital provincial du Nord-Kivu. Isabelle Prignot, architecte membre de la mission, a mené une analyse intégrant les multiples facteurs d’adéquation durable de la structure hospitalière à son environnement physique, social, écologique, économique : énergies renouvelables, matériaux verts, non polluants et recyclables, ventilation et éclairage naturel, gestion de l’eau et des déchets, sécurité, prise en compte des questions de genre, de mixité, d’accès à l’emploi, de salubrité, et respect des habitudes et coutumes de la population notamment. Afin de ne pas perturber l’offre de soins durant la réhabilitation prévue, les travaux seront mis en œuvre par phases, et chaque service continuera, par un séquençage proche de la chaise musicale, à pouvoir assurer la prise en charge des patients tout au long du chantier. Les défis sont pluriels, Mme Prignot relève particulièrement l’absence d’école technique, qui signifie un manque de main d’œuvre qualifiée.

Formation aux enquêtes qualitatives

Amandine Oleffe, socio-anthropologue et collaboratrice d’ULB-Coopération, a formé et évalué 9 étudiants ou diplômés de l’ULPGL (Université Libre des Pays des Grands Lacs) en santé et développement communautaire aux méthodes d’enquête qualitative et, plus spécifiquement, à la tenue et la réalisation d’entretiens semi-directifs dans le cadre de l’étude qualitative sur les itinéraires thérapeutiques des patients en zone urbaine de Goma. L’objectif est de recueillir les données suffisantes afin de mieux comprendre les itinéraires thérapeutiques des patients dans la zone urbaine de Goma (1 million d’habitants). Comprenant les besoins, les attentes et les représentations de la population en matière de soins, les résultats obtenus permettront de modeler adéquatement l’organisation des soins en zone urbaine dans le cadre du projet PADISS.

 

 

Actualités