La simultanéité du non contemporain

Voilà une expression un peu obscure qui prend tout son sens, qui le prend même violemment lorsque l’on arrive près du centre de santé d’Isonga, un centre malheureusement comme tant d’autres encore en RDC. 

Lors d’une récente mission de suivi du projet PADISS, j’ai eu l’occasion d’aller visiter quelques-uns des chantiers conduits par ULB-Coopération, dont celui d’Isonga.  Avant d’atteindre la nouvelle construction, pendant que le chauffeur range le 4x4 indispensable pour remonter les pistes défoncées et glissantes, puis allume son smartphone pour consulter les derniers messages qu’il a reçus, les Dr Mitangala et Kahindo, responsables du projet, me conduisent devant l’ancien centre de santé, toujours en activités.  L’infirmier, apparemment heureux de notre visite, nous attend, droit comme un i dans son tablier immaculé devant une des trois bâtisses, cabanes, cases – je ne sais quel mot utiliser – qui composent son centre ; celle où il prodigue ses soins et range ses médicaments. 

Malgré mes nombreux voyages en RDC, malgré ma bonne connaissance des problématiques de santé dans ce pays, malgré les informations reçues sur la situation déplorable de certaines zones, en particulier celles loin des centres urbains, le choc est grand.  Il me rappelle que, malgré toutes les images que nous recevons, le filtre des écrans atténue très fortement la violence de la réalité.  Il fait sombre, il fait poussiéreux.  Les murs s’effritent.  On aperçoit le jour entre les tôles. Il n’y a ni eau ni courant. Hier peut-être, une femme accouchait dans ce réduit.

Je n’imaginais plus que cela soit encore possible aujourd’hui.  Pas à ce niveau-là. Pourtant cette situation n’est certainement pas exceptionnelle, en RDC, en Afrique ou ailleurs.  Comment un tel décalage peut-il encore exister dans ce monde devenu si petit ?  Une chose est sure, pour permettre à toutes ces populations d’accéder aux soins, nous avons encore du travail.  Les expressions de joie des populations devant les nouvelles réalisations nous y encouragent…

Alain Wodon

Nouveau centre de santé d'Isonga constuit avec les fonds de l'ue Vs ancien (en haut à droite de la page)

 

Faites un don

Actualités